Nos moniteurs de mouvements respiratoires conviennent à tous les bébés, y compris les nouveau-nés prématurés et ceux requérant des soins médicaux. Une maman nous a écrit récemment pour nous raconter comment notre technologie a pu apaiser ses inquiétudes lors de son retour de l'hôpital.

Grâce à mon détecteur de mouvements respiratoires, j'ai pu me rassurer que mon bébé était surveillé adéquatement.

Mon petit garçon est né prématurément à 28 semaines, il y a 5 ans. Il a passé 9 semaines à l'unité néonatale et a vécu quelques épisodes à l'hôpital où il a cessé de respirer, c’est alors que j'ai cherché un moniteur qui détectait les mouvements.

J'ai choisi le système Angelcare avec le détecteur de mouvements, car ses revues étaient positives. J'ai demandé au personnel hospitalier s’ils connaissaient ce type de moniteur, mais personne n’a pu m’informer à ce sujet.

J’ai quand même fait le saut et me le suis procuré. C’est mon meilleur investissement, et je le recommande vivement!

Cinq jours après le retour de mon fils de l'hôpital, l'alarme s'est déclenchée. Mon pire cauchemar. Heureusement, dès que j’ai pris mon bébé dans mes bras, il a recommencé à respirer. Nous nous sommes rendus à l'hôpital pour un contrôle et ils lui ont donné congé peu de temps après. Je crois sincèrement que le détecteur de mouvements Angelcare a sauvé la vie de mon fils.

Nicole, maman d'un bébé prématuré